Le collège Clemenceau menacé


Pour la 3e fois depuis une dizaine d’années, le collège Clemenceau est à nouveau menacé par la fermeture d’une classe de 6e. Et par effet domino, les classes suivantes vont être supprimées d’année en année, pour finir par la fermeture pure et simple du collège Clemenceau. L’argument invoqué par l’académie de Montpellier est la baisse des effectifs.

L’astuce a été de modifier la carte scolaire en réduisant le secteur alloué au collège Clemenceau. Donc moins d’élèves signifient moins de classes. Le Collectif Clemenceau, qui s’est constitué à la suite de cette manoeuvre, a demandé au Conseil Général, responsable des collèges, de réintégrer les rues qui avaient supprimées du secteur du collège. Il en a reçu la promesse. Mais le mal était déjà fait, les parents concernés ayant déjà inscrit leurs enfants dans d’autres collèges publics, voire dans des établissements d’enseignements privés. A cause de cette suppression, les classes du collège Clemenceau sont maintenant surchargées.
Il y a ainsi des situations aberrantes : les élèves du secteur des Halles Laissac doivent se rendre au collège Gérard Philippe, 2 fois plus loin que le collège Clemenceau.

Le Collectif Clemenceau demande donc aux parents qui se seraient vus refuser une inscription au collège Clemenceau de se mettre en rapport avec lui : http://college.clemenceau.free.fr/c...

Il faut voir plus loin. L’espace Pierre Mendès-France, dont les travaux vont commencer l’an prochain, va faire venir environ 500 nouveaux habitants, donc 20 à 30 nouveaux collégiens. Où vont-ils aller ? Plus loin, la ZAC Nouveau Saint-Roch, qui n’apparaît pas dans le secteur alloué au collège Clemenceau apportera 100 à 200 nouveaux collégiens. Donc il faut arrêter de dire que les effectifs sont en baisse.

De nombreux commerces vont s’installer en périphérie de ville. Suivent les établissements publics. Puis les établissements scolaires. Alors que nos urbanistes stigmatisent la périurbanisation, c’est-à-dire l’installation de familles urbaines en dehors des villes, ils laissent faire, voire encouragent les collectivités à délocaliser en périphérie. Le collège Clemenceau c’est la vie de notre quartier. Pour nous il est hors de question qu’il s’en aille.


Carte du secteur du collège Clemenceau délimité par le trait rose. En bleu les zones exclues du secteur.

Portfolio

  • Carte HD du secteur du collège Clemenceau

lundi 24 septembre 2012

haut de page :: :: SPIP